Rénovation énergétique : MaPrimeRénov’ rencontre un franc succès en 2021

Au cours de l’année 2020, la principale aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’ avait déjà rencontré un franc succès. Cette tendance à la hausse se poursuit en 2021, avec près de 280 000 demandes déposées depuis le début de l’année. D’ici la fin de l’année, plus de 800 000 dossiers sont attendus.

La principale aide à la rénovation énergétique

MaPrimeRénov’ est la principale aide à la rénovation énergétique. Le gouvernement français a mis en place cette subvention pour soutenir et inciter les Français à la transition écologique. La rénovation énergétique est devenue une priorité pour le gouvernement et les Français, nombreux à saisir cette opportunité pour entreprendre des travaux chez eux. L’objectif principal est de réaliser des économies financières et de réduire l’empreinte écologique.

Que ce soit par l’installation d’un poêle à granulés, l’isolation thermique des murs, l’isolation thermique de la toiture ou encore l’isolation thermique des sols, la rénovation énergétique représente un certain budget. Il est souvent nécessaire de faire appel à un professionnel agréé, à la location d’outillages ou encore à l’achat de matériaux. MaPrimeRénov’ s’impose comme une aide précieuse pour concrétiser ces projets grâce à sa subvention financière.

MaPrimeRénov’ cartonne et séduit les Français

La démarche du gouvernement semble porter ses fruits, avec une forte participation des Français. Après une année 2020 réussie, MaPrimeRénov’ connaît un grand succès en 2021. Depuis le début de l’année, près de 280 000 demandes ont été déposées, et ce nombre pourrait atteindre 800 000 d’ici la fin de l’année. Le dispositif incite de nombreux Français à s’engager dans la rénovation énergétique. Selon la ministre du Logement, le budget total alloué est de 1,6 milliard d’euros, dont 400 millions ont déjà été distribués.

Le changement de système de chauffage est le type de travaux le plus populaire. Environ 55 % des bénéficiaires de MaPrimeRénov’ souhaitent changer leur système de chauffage, avec 17 % optant pour la pompe à chaleur, 15 % pour le poêle à granulés et 8 % pour la chaudière à gaz. Les travaux d’isolation suivent en deuxième position, représentant 34 % des projets.

Partagez votre avis